La maison du Général Tharreau

L’ancienne maison de Jean-Victor Tharreau, général de division sous Napoléon Bonaparte, se situe sur la petite place en face de l’église. On peut noter la présence d’un entourage en pierre à la porte d’entrée, et d’un escalier également en pierre, tous les deux d’époque.

facade-1

Jean-Victor Tharreau est donc né le 15 janvier 1767 au Logis de Bégrolles et est décédé le 26 septembre 1812 à Mojaïsk (Russie), des suites de blessures reçues à la bataille de Moskova. Conformément à ses dernières volontés, son cœur a été rapatrié à Orvault (Loire-Atlantique) où il a été enterré. La tombe y est d’ailleurs toujours visible.

Le destin d’un Bégrollais

Jean-Victor Tharreau s’enrôla le 7 août 1792, comme volontaire dans la Garde Nationale du district de Cholet. Dès le 17 août 1792, il est élu par ses pairs adjudant-major au 2e bataillon de volontaires de Mayenne-et-Loire. Il gravit rapidement les échelons pour devenir adjudant général chef de brigade de l’armée des Ardennes en novembre 1793, et général de brigade en avril 1794.

En 1795, il se rendit dans l’armée du Rhin. On lui donna le commandement d’une division, bien qu’il ne fût que général de brigade. Passé à l’armée d’Allemagne, il participa à de nombreuses campagnes. Nommé général de division le 20 avril 1799, Jean-Victor Tharreau participa à la campagne de Russie, et il termina commandant du 8e corps de la Grande Armée en 1812. Il mourra peu de temps après, toujours en Russie.

general_jean_victor_tharreau

Particulièrement bien établie dans les Mauges sous l’Ancien Régime, la famille Tharreau a donné des notaires, des fermiers de l’abbaye de Bellefontaine, des procureurs fiscaux… et bien sûr le général de division Jean-Victor Tharreau.

Bernadette Mary, de l’association La Bonne Mémoire Bégrollaise

Avec l’aide des Infos S.L.A. Cholet, Jacky Hudon, Section Patrimoine Recherche Histoire.